LE SITE INTERNET DE PEUPLES SOLIDAIRES AVIGNON EST EN COURS DE MODIFICATION, MERCI POUR VOTRE COMPREHENSION.

Compte-rendu mission 8 au 23 fevrier 2012

Le chantier de la voûte nubienne
Le devis du chantier de la Voûte Nubienne s’élevait à 2950000FCFA
La somme nécessaire avait été laissée sur place pour couvrir ce devis.
Malheureusement, à ce jour, le chantier n’est pas achevé et l’argent a été totalement dépensé (3090300FCFA).
Après vérification des comptes et discussion avec les partenaires, ainsi qu’avec le maçon de la VN, il s’avère que le devis n’avait pas pris en compte un certain nombre de réalités du terrain qui l’ont fait « exploser » :
• Tout d’abord, le coût n’avait pas été pris en compte, car il semblait qu’elle était disponible à proximité, ce qui n’était pas le cas, t a représenté 1 coût de 45000FCFA (environ 70€)
• Même chose pour la terre : pas de terre disponible à proximité, donc nécessité de recourir au transport par camionce qui n’était pas prévu, d’où de nouveau un surcoût important
• Enfin, alors que la fabrication des petites brique en banco nécessite la terre de termitières, il s’est avéré là encore qu’il y a très peu de termitières près de Kinkianli, il a donc fallu aller la chercher en camion très loin en brousse
Tout ceci explique le large dépassement du devis.
En résumé, à ce jour, il reste à faire :
• Le crépi extérieur (ciment), le goudronnage de la voûte extérieure, le crépi intérieur, la peinture, et enfin les ouvertures (portes et fenêtres), le tout pour un montant de344750FCFA (526€) +322250 FCFA (492€)+ 256000 (ouvertures)
Soit un total de 923000 FCFA (1407€)

Les latrines sèches : Il était prévu de construire des latrines classiques pour le Centre, d’un coût d’environ 500€. Mais il se trouve que se développe actuellement dans plusieurs villages, les latrines séches, à la fois beaucoup plus économiques et beaucoup plus écologiques. Il est donc onvenu que si nous pouvons les financer, ce sera ce type de latrines qui seront construites. Un devis est attendu.

 

Le Centre de recharge
Très bonne gestion. Le solde est positif au bout d’un an de fonctionnement (voir bilan)

 

L’activité couture : conformémént à ce qui avait été convenu, la femme du gardien du Centre, Maryam, résidente de Kinkianli, a été formée par Josy pendant 3 mois. Elle est donc désormais l’animatrice « titulaire » de l’activité au Centre, qui a lieu tous les jours, contrairement au fonctionnement précédent. Josy reste la « référente » de l’activité, et Larissa la « suppléante » en cas de besoin.
Une nouvelle activité a débuté : l’alphabétisation. Même si ce n’est pas une activité à proprement parler artisanale, ni artistique, elle correspond malgré tout à la vocation sociale, et au souci de développement qui a impulsé le projet.

Le projet-théâtre
• Rencontre avec Bépio et Baya, qui se proposent de faire une animation théâtrale à Réo, pour la journée mondiale du théâtre, le 27 Mars. Ils vont rédiger une trame de projet et contacter Alain Héma pour bénéficier d’un appui de son côté
• Rencontre avec Alain Héma, qui est favorable à cette proposition. Dans ce cas, il faudrait que Peuples Solidaires prenne en charge le défraiement complet d’Alain Héma, et si possible dégager de quoi rémunérer un minimum son intervention.A discuter…
Perkouan
Le suivi n’était pas à l’ordre du jour étant donné la brièveté du sjour.
Malgré tout, une rencontre avec le COGES a eu lieu pour nous informer du changement de bureau, . + de détails en réunion….
Le nouveau CSPS doit voir le jour en 2013

Compte-rendu mission 8 au 23 fevrier 2012

Le chantier de la voûte nubienne
Le devis du chantier de la Voûte Nubienne s’élevait à 2950000FCFA
La somme nécessaire avait été laissée sur place pour couvrir ce devis.
Malheureusement, à ce jour, le chantier n’est pas achevé et l’argent a été totalement dépensé (3090300FCFA).
Après vérification des comptes et discussion avec les partenaires, ainsi qu’avec le maçon de la VN, il s’avère que le devis n’avait pas pris en compte un certain nombre de réalités du terrain qui l’ont fait « exploser » :
• Tout d’abord, le coût n’avait pas été pris en compte, car il semblait qu’elle était disponible à proximité, ce qui n’était pas le cas, t a représenté 1 coût de 45000FCFA (environ 70€)
• Même chose pour la terre : pas de terre disponible à proximité, donc nécessité de recourir au transport par camionce qui n’était pas prévu, d’où de nouveau un surcoût important
• Enfin, alors que la fabrication des petites brique en banco nécessite la terre de termitières, il s’est avéré là encore qu’il y a très peu de termitières près de Kinkianli, il a donc fallu aller la chercher en camion très loin en brousse
Tout ceci explique le large dépassement du devis.
En résumé, à ce jour, il reste à faire :
• Le crépi extérieur (ciment), le goudronnage de la voûte extérieure, le crépi intérieur, la peinture, et enfin les ouvertures (portes et fenêtres), le tout pour un montant de344750FCFA (526€) +322250 FCFA (492€)+ 256000 (ouvertures)
Soit un total de 923000 FCFA (1407€)

Les latrines sèches : Il était prévu de construire des latrines classiques pour le Centre, d’un coût d’environ 500€. Mais il se trouve que se développe actuellement dans plusieurs villages, les latrines séches, à la fois beaucoup plus économiques et beaucoup plus écologiques. Il est donc onvenu que si nous pouvons les financer, ce sera ce type de latrines qui seront construites. Un devis est attendu.

Le Centre de recharge
Très bonne gestion. Le solde est positif au bout d’un an de fonctionnement (voir bilan)

L’activité couture : conformémént à ce qui avait été convenu, la femme du gardien du Centre, Maryam, résidente de Kinkianli, a été formée par Josy pendant 3 mois. Elle est donc désormais l’animatrice « titulaire » de l’activité au Centre, qui a lieu tous les jours, contrairement au fonctionnement précédent. Josy reste la « référente » de l’activité, et Larissa la « suppléante » en cas de besoin.
Une nouvelle activité a débuté : l’alphabétisation. Même si ce n’est pas une activité à proprement parler artisanale, ni artistique, elle correspond malgré tout à la vocation sociale, et au souci de développement qui a impulsé le projet.

Le projet-théâtre
• Rencontre avec Bépio et Baya, qui se proposent de faire une animation théâtrale à Réo, pour la journée mondiale du théâtre, le 27 Mars. Ils vont rédiger une trame de projet et contacter Alain Héma pour bénéficier d’un appui de son côté
• Rencontre avec Alain Héma, qui est favorable à cette proposition. Dans ce cas, il faudrait que Peuples Solidaires prenne en charge le défraiement complet d’Alain Héma, et si possible dégager de quoi rémunérer un minimum son intervention.A discuter…
Perkouan
Le suivi n’était pas à l’ordre du jour étant donné la brièveté du sjour.
Malgré tout, une rencontre avec le COGES a eu lieu pour nous informer du changement de bureau, . + de détails en réunion….
Le nouveau CSPS doit voir le jour en 2013

 

Compte-rendu mission 8 au 23 fevrier 2012

Le chantier de la voûte nubienne
Le devis du chantier de la Voûte Nubienne s’élevait à 2950000FCFA
La somme nécessaire avait été laissée sur place pour couvrir ce devis.
Malheureusement, à ce jour, le chantier n’est pas achevé et l’argent a été totalement dépensé (3090300FCFA).
Après vérification des comptes et discussion avec les partenaires, ainsi qu’avec le maçon de la VN, il s’avère que le devis n’avait pas pris en compte un certain nombre de réalités du terrain qui l’ont fait « exploser » :
• Tout d’abord, le coût n’avait pas été pris en compte, car il semblait qu’elle était disponible à proximité, ce qui n’était pas le cas, t a représenté 1 coût de 45000FCFA (environ 70€)
• Même chose pour la terre : pas de terre disponible à proximité, donc nécessité de recourir au transport par camionce qui n’était pas prévu, d’où de nouveau un surcoût important
• Enfin, alors que la fabrication des petites brique en banco nécessite la terre de termitières, il s’est avéré là encore qu’il y a très peu de termitières près de Kinkianli, il a donc fallu aller la chercher en camion très loin en brousse
Tout ceci explique le large dépassement du devis.
En résumé, à ce jour, il reste à faire :
• Le crépi extérieur (ciment), le goudronnage de la voûte extérieure, le crépi intérieur, la peinture, et enfin les ouvertures (portes et fenêtres), le tout pour un montant de344750FCFA (526€) +322250 FCFA (492€)+ 256000 (ouvertures)
Soit un total de 923000 FCFA (1407€)

Les latrines sèches : Il était prévu de construire des latrines classiques pour le Centre, d’un coût d’environ 500€. Mais il se trouve que se développe actuellement dans plusieurs villages, les latrines séches, à la fois beaucoup plus économiques et beaucoup plus écologiques. Il est donc onvenu que si nous pouvons les financer, ce sera ce type de latrines qui seront construites. Un devis est attendu.

Le Centre de recharge
Très bonne gestion. Le solde est positif au bout d’un an de fonctionnement (voir bilan)

L’activité couture : conformémént à ce qui avait été convenu, la femme du gardien du Centre, Maryam, résidente de Kinkianli, a été formée par Josy pendant 3 mois. Elle est donc désormais l’animatrice « titulaire » de l’activité au Centre, qui a lieu tous les jours, contrairement au fonctionnement précédent. Josy reste la « référente » de l’activité, et Larissa la « suppléante » en cas de besoin.
Une nouvelle activité a débuté : l’alphabétisation. Même si ce n’est pas une activité à proprement parler artisanale, ni artistique, elle correspond malgré tout à la vocation sociale, et au souci de développement qui a impulsé le projet.

Le projet-théâtre
• Rencontre avec Bépio et Baya, qui se proposent de faire une animation théâtrale à Réo, pour la journée mondiale du théâtre, le 27 Mars. Ils vont rédiger une trame de projet et contacter Alain Héma pour bénéficier d’un appui de son côté
• Rencontre avec Alain Héma, qui est favorable à cette proposition. Dans ce cas, il faudrait que Peuples Solidaires prenne en charge le défraiement complet d’Alain Héma, et si possible dégager de quoi rémunérer un minimum son intervention.A discuter…
Perkouan
Le suivi n’était pas à l’ordre du jour étant donné la brièveté du sjour.
Malgré tout, une rencontre avec le COGES a eu lieu pour nous informer du changement de bureau, . + de détails en réunion….
Le nouveau CSPS doit voir le jour en 2013

Compte-rendu mission 8 au 23 fevrier 2012

Le chantier de la voûte nubienne
Le devis du chantier de la Voûte Nubienne s’élevait à 2950000FCFA
La somme nécessaire avait été laissée sur place pour couvrir ce devis.
Malheureusement, à ce jour, le chantier n’est pas achevé et l’argent a été totalement dépensé (3090300FCFA).
Après vérification des comptes et discussion avec les partenaires, ainsi qu’avec le maçon de la VN, il s’avère que le devis n’avait pas pris en compte un certain nombre de réalités du terrain qui l’ont fait « exploser » :
• Tout d’abord, le coût n’avait pas été pris en compte, car il semblait qu’elle était disponible à proximité, ce qui n’était pas le cas, t a représenté 1 coût de 45000FCFA (environ 70€)
• Même chose pour la terre : pas de terre disponible à proximité, donc nécessité de recourir au transport par camionce qui n’était pas prévu, d’où de nouveau un surcoût important
• Enfin, alors que la fabrication des petites brique en banco nécessite la terre de termitières, il s’est avéré là encore qu’il y a très peu de termitières près de Kinkianli, il a donc fallu aller la chercher en camion très loin en brousse
Tout ceci explique le large dépassement du devis.
En résumé, à ce jour, il reste à faire :
• Le crépi extérieur (ciment), le goudronnage de la voûte extérieure, le crépi intérieur, la peinture, et enfin les ouvertures (portes et fenêtres), le tout pour un montant de344750FCFA (526€) +322250 FCFA (492€)+ 256000 (ouvertures)
Soit un total de 923000 FCFA (1407€)

Les latrines sèches : Il était prévu de construire des latrines classiques pour le Centre, d’un coût d’environ 500€. Mais il se trouve que se développe actuellement dans plusieurs villages, les latrines séches, à la fois beaucoup plus économiques et beaucoup plus écologiques. Il est donc onvenu que si nous pouvons les financer, ce sera ce type de latrines qui seront construites. Un devis est attendu.

Le Centre de recharge
Très bonne gestion. Le solde est positif au bout d’un an de fonctionnement (voir bilan)

L’activité couture : conformémént à ce qui avait été convenu, la femme du gardien du Centre, Maryam, résidente de Kinkianli, a été formée par Josy pendant 3 mois. Elle est donc désormais l’animatrice « titulaire » de l’activité au Centre, qui a lieu tous les jours, contrairement au fonctionnement précédent. Josy reste la « référente » de l’activité, et Larissa la « suppléante » en cas de besoin.
Une nouvelle activité a débuté : l’alphabétisation. Même si ce n’est pas une activité à proprement parler artisanale, ni artistique, elle correspond malgré tout à la vocation sociale, et au souci de développement qui a impulsé le projet.

Le projet-théâtre
• Rencontre avec Bépio et Baya, qui se proposent de faire une animation théâtrale à Réo, pour la journée mondiale du théâtre, le 27 Mars. Ils vont rédiger une trame de projet et contacter Alain Héma pour bénéficier d’un appui de son côté
• Rencontre avec Alain Héma, qui est favorable à cette proposition. Dans ce cas, il faudrait que Peuples Solidaires prenne en charge le défraiement complet d’Alain Héma, et si possible dégager de quoi rémunérer un minimum son intervention.A discuter…
Perkouan
Le suivi n’était pas à l’ordre du jour étant donné la brièveté du sjour.
Malgré tout, une rencontre avec le COGES a eu lieu pour nous informer du changement de bureau, . + de détails en réunion….
Le nouveau CSPS doit voir le jour en 2013

Top