Géographie et bref historique du Burkina Faso

Le Burkina-Faso (Le pays des hommes intègres) fait partie de l’Afrique de l’Ouest, au sud de la zone saharienne entre le Mali à l’ouest et au nord, le Niger à l’est, au sud la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin. C’est un pays enclavé qui n’a pas d’ouverture maritime.
Son climat est celui des zones tropicales : chaud et sec en hiver, chaud et humide en été (saison des pluies), avec les risques de sécheresse récurrente au Sahel qui affecte sérieusement les activités agricoles.
Les 274 200 km 2 du pays (à peu près la moitié de la France) ne sont pas toujours suffisants pour nourrir une population de quelques 15 millions d’habitants. Les mossis sont le groupe ethnique le plus important, mais on y dénombre une soixantaine de peuples animistes, ralliés à l’Islam, au Christianisme, mais toujours d’une grande tolérance.
Si les plus vieilles traces de peuplement remontent au néolithique (10 000 ans av. notre ère), les premiers empires mossis et gourmantchés (ethnie de Réo) n’existeront pas avant les XII° ou XIV°siècle. L’Empire Mossi était très centralisé, se préservant ainsi des assauts des conquérants. Il en ira autrement au XIX° quand les européens vont arriver et mettre en place la conquête des territoires, les militaires français soumettront tout l’est et le nord de l’actuel
Burkina-Faso. Indépendant en 1960 sous le nom de Haute-Volta, le 3 août 1984 lors de la présidence du capitaine Thomas Sankara, l’ancienne colonie change de nom et devient « la terre des hommes intègres », le Burkina-Faso. Le Burkina-Faso reste encore une terre de départ, l’émigration se dirige plutôt vers les pays voisins tels la Côte d’Ivoire. Comme beaucoup de pays africains c’est un pays où la jeunesse est très nombreuse. Après la colonisation les gouvernements successifs ont fait porter leur effort sur l’éducation. Dans le primaire la difficulté reste la formation des filles, quand au secondaire il demeure encore faible dans les zones rurales.